KARIKATORIAL

KARIKATORIAL
Tanitim

mardi 1 juillet 2014



C’était le 2 juillet 1993.Lieu, à l’est de la Turquie à Sivas à l. ’hôtel Madimak s’y trouvaient intellectuels, auteurs, poètes, musiciens, danseurs et caricaturistes, venus des quatre coins de Turquie pour participer à un festival culturel.Ils étaient quatre-vingts. Leur but était tout simplement d’exprimer leurs talents artistiques, dédicacer des livres, interpréter leurs musiques et danses, partager les plus belles poésies avec le public de Sivas.Ils étaient venus pour commémorer le grand poète alévi Pir Sultan Abdal qui a vécu au 16ème siècle à Sivas. En groupe organisé, des milliers de fanatiques islamistes intégristes, nationalistes fascistes, opposants de la laïcité, de la démocratie, ennemis des valeurs républicaines se sont regroupés devant l’hôtel Madimak.Pendant 8 heures, les artistes, femmes et enfants sont restés en otage à l’hôtel, forces de sécurité n’ont rien fait pour éloigner cette foule fanatique. A la fin, les obscurantistes réactionnaires ont mis le feu à l’hôtel Madimak. 33 intellectuels et artistes, ont péri vifs dans ce tragique incendie.pour cacher cette honte de l’humanité, l’État turc s’est empressé de remettre en état l’hôtel avec des fonds publics, puis d’ouvrir un restaurant au rez -de- chaussée, où on sert de la viande aux clients !. 21 années se sont écoulées depuis. Chaque année, le 2 juillet, les démocrates, les laïcs, les artistes et intellectuels rend hommage aux victimes..

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire