KARIKATORIAL

KARIKATORIAL
Tanitim

mardi 21 juillet 2009

NATALYA ESTEMIROVA : La miltante des droits de l'homme !

ĺNSAN HAKLARI SAVUNUCUSU ҪEҪEN KADIN GAZETECĺ.
Natacha Estemirova a été enlevée le 15 juillet, à la sortie de son domicile, à Grozny, en Tchétchénie, Son corps sans vie, criblé de balles, a été retrouvé dans une forêt près de Nazran, dans l'Ingouchie voisine. Natacha avait 50 ans. Elle dirigeait l'antenne locale de l'ONG russe Mémorial, qui dénonce inlassablement les violations des droits humains dans le Nord-Caucase. L'ubuesque "président" tchétchène Ramzan Kadyrov s'est même permis de dénoncer le "caractère inhumain" de cet assassinat et de promettre de "superviser personnellement" l'enquête sur l'assassinat. «Je sais, je suis sûr de l'identité du coupable du meurtre de Natalia Estemirova, nous le connaissons tous - son nom est Ramzan Kadyrov», a déclaré dans un communiqué mercredi soir Oleg Orlov, le responsable de Mémorial. Ramzam Kadyrov «menaçait Natalia, l'insultait et la considérait comme une ennemie personnelle», a-t-il poursuivi. Natacha avait été l'une des principales informatrices d'Anna Politkovskaïa. Après l'assassinat de la journaliste de Novaïa Gazeta, en octobre 2006, elle était devenue la première récipiendaire du prix Anna-Politkovskaïa, en 2007. Elle avait également reçu un prix du Parlement européen et avait été proposée pour le prix Sakharov. Elle avait été désignée pour participer à un conseil des droits de l’homme en Tchétchénie, mais elle avait été écartée par Kadyrov, parce qu’elle refusait de porter le voile conformément à la charia instaurée en Tchétchénie. Elle enquêtait sur plusieurs affaires louches, dont le meurtre d’une dizaine de jeunes filles, victimes de crimes dits d’honneur, la disparition d’un étudiant expulsé d’Egypte, le meurtre la semaine dernière d’un présumé indépendantiste ainsi que les incendies de maisons de parents de rebelles. Le président russe Dmitri Medvedev a réclamé une enquête. Il y aurait là de quoi rire, si ce n'était pas si tragique.
Source : (alterinfo)

1 commentaire:

  1. بسم الله الرحمان الرحيم.

    Qui a tué Anna Politkovskaïa ?

    Le président tchétchène Ramzan Kadyrov connaît la vérité de
    meurtriers de la journaliste Anna Politkovskaïa, allez lui poser la question. R. Kadyrov est un homme d’état dure,mais ce n’est pas lui qui est derrière cet assassinat. Enfin, R. Kadyrov a fait tout ce qui peut pour empêcher l’assassinat de la journaliste courageuse Anna Politkovskaïa,c’est pour cela qu’il la renfermer ‘cher lui’ pendant quelque jour, les assassins étaient derrière elle ce temps là. Le président R.Kadyrov,qui ne veut pas risquer sa propre vie,ni mois son poste pour dénoncer les assassins, se voit aussi menacé de mort face à une ’organisation criminelle ‘ qui viens de naître en Russie et que personne ne peut contrôler ,même Le président de la Russie Dmitry Medvedev. Cette Organisation criminelle,que personne ne peut arrêter,se cache derrière le conflit Russie- tchétchènie -le Caucase russe pour assassiner tout ceux et celles qui cherchent la vérité et défendent l’être humain quelque soit sa couleur de peau, sa religion ou ses origines.

    avant de terminer,'cadet'et ses deux 'camarades'(policiers de Khanty-Mansiisk) toujours en liberté,appartiennent bien à "L'organisation criminelle"avec d'autres cadres hautement placés, alors il est temps de revoir du coté de Serguei Lapine(si ne change pas encore ses papiers d'identité) et ses deux complices qui representent un réel danger pour la vie de toute personne chechant derriére eux ,voir méme pensant à le faire.

    Un conseil : quand vous enquêtez la dessus mettez des lunettes incassable.

    Pour bien comprendre ce qui se passe, La recherche philosophique-scientifique- islamique: www.autre.onlc.fr, fait lumière sur une nouvelle théorie ‘la théorie de l’autre’, théorie qui nous a beaucoup aider pour trouver ces informations nouvelles.

    Signé: Aicha benmoussa ben isti .

    RépondreSupprimer