KARIKATORIAL

KARIKATORIAL
Tanitim

dimanche 14 juin 2009

ABDULLAH DOGAN

1925 - 2005

Yugoslavya’da krallɪk dönemini, fașist Alman ișgalini,partizan
savașɪnɪ ve sosyalizmin inșa dönemini yașadɪktan sonra, « serbest
göçmen « olarak Türkiye’ye gelen Abdullah Doǧan, Türkiye’de
TĺP( Türkiye ĺșçi Partisi)’in Bayrampașa Belediye Bașkanɪ adayɪ
olduktan sonra 12 Mart döneminin hɪșmɪna uǧradɪ, sonu beraatle
sonuçlanan davada idamla yargɪlandɪ, Ziverbey köșkünde aǧɪr
ișkencelerden geçti. Yɪlmaz Güney’le aynɪ koǧușta tam 22 ay
yattɪktan sonra, 1974 yɪlɪnda aftan yararlanarak çɪktɪ. 1976
yɪlɪndan itibaren siyasi mülteci olarak Belçika’ya yerlești.
Kendine ait iki kitap yazarɪ da olan Abdullah Doǧan
Göçmen örgütlenmesinde çalɪșɪrken TKP (Türkiye Komünist
Partisi)’ye katɪldɪ. Uzun yɪllar süren mücedele hayatɪna
14 Haziran 2005 çarșamba günü ,80 yașɪnda veda etti.

" Türkiye´de demokrasi Mücadelesine büyük katkilari olan bu yurtsever insan, 1972 yilinda siyasi tutuklu olarak " Ziverbey köskü"nde agir iskencelerden geçti, ama isci sinifina ve insanliga karsi görevini hep yapti. Bizler ona neden tutuklandigini sordugumuzda bize:
" oglum siz onu soranlara deyin ki; babamiz yüz kizartici suçtan içeri girmedi, kimseninde katili degil, sadece baskalari gibi düsünmedigi için hapisteyim deyin" derdi.


Oglu
Ĺsmail KɪzɪlDogan
14 Haziran 2009

À MON BABA INSTITUTEUR ET ECRIVAIN !

Abdullah DOĞAN

Né en 1925 dans un village turc de Yougoslavie, Abdullah Doǧan travaille pendant dix ans comme comme instituteur dans son pays de naissance, Il a avec sa femme et ses quatre enfants rejoint la Turquie en 1959 ; suite à un accord passé en 1952 entre les deux états les y autorisant. Les deux tiers de la population turque de Yougoslavie ont au cours de ces années rejoint ainsi la terre de leurs ancêtres..Il reprend son travail d’instituteur puis ouvre un studio de photographie à Istanbul. Très vite cependant les ennuis politiques commencent et s’amplifient Jusqu’à une condamnation à pendaison et torturé, il sera cependant amnistié et libéré en 1974..Six mois plus tard sa femme décède, le laissant seul avec huit enfants dont quatre en bas âge… de plus , les tracasseries politiques se poursuivent atteignent même Sa famille En 1976, Il ne reste plus que la fuite. Il part donc avec ses quatre plus jeunes enfants et arrive en Belgique, où il obtient le statut de réfugié politique. Après avoir lutté encore des nombreuses années au sein des associations immigrants, auteur de deux livres à son actif, il décéda à Bruxelles le 14 Juin 2005, à l’âge 80 ans. Nous saluons notre père bien-aimé !.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire